La Casa de papel et la gestion de projet

A moins d’avoir vécu dans un bunker pendant 5 mois dans la peur q’un missile coréen vous tombe sur le nez, Vous connaissez la série espagnole de Netflix, La Casa de Papel.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas (environ 1% de la population), voici l’histoire :

Huit braqueurs font une prise d’otages pour réaliser un braquage dans la Maison Royale de la monnaie d’Espagne, tandis qu’un génie du crime (appelé le Professeur) manipule la police pour mettre son plan à exécution. Le tout sans verser une goute de sang.

Bien sûr le plan ne va pas se dérouler exactement comme prévu.

Là vous êtes en train de vous demander quel est le rapport entre la série et la gestion de projet. Vous vous demandez également quelle est la substance illicite que je suis en train de tester.

Laissez moi une chance de m’expliquer. Si vous n’êtes toujours pas convaincu.e alors libre à vous de me livrer aux autorités par la suite.

Le braquage est un projet fou et audacieux. Le Professeur est comme un chef de projet qui a organisé son braquage dans les moindres détails. Pour la réalisation de son projet, il a recruté une équipe de personnes aux compétences diverses. Ceux-ci semblent ne rien avoir en commun aux premiers abords, mais on l’apprend par la suite, ils se révèlent être complémentaires.

"Un projet est par définition un processus unique, qui consiste en un ensemble d'activités coordonnées et maîtrisées comportant des dates de début et de fin, entreprises dans le but d'atteindre un objectif conforme à des exigences spécifiques telles que des contraintes de délais, de coûts et de ressources"

Source : ISO 10006, 1997

Ce braquage correspond bien à cette définition puisqu’on a une équipe de neuf personnes qui coordonnent leurs actions pour un objectif spécifique : fabriquer des billets de banque pour un montant de 2 milliards.

Et pour atteindre cet objectif, le chef de projet, le Professeur dans la Casa de Papel, est le chef d’orchestre qui pilote le projet, coordonne les tâches et supervise les différents membres de l’équipe pour s’assurer que tout le monde participe au processus.

J’ai relevé 5 similitudes entre la Casa de Papel et la gestion de projet. C’est parti! 

Préparer une équipe compétente

Pour qu’un projet réussisse, il est fondamental d’avoir une bonne équipe.

Pour préparer son braquage le Professeur a choisi des braqueurs ayant chacun des compétences, un savoir faire et une personnalité uniques et complémentaires.

Pour assurer une bonne cohésion, il a préparé son équipe et l’a formée pendant cinq mois. Pendant cette formation l’équipe a passé en revue tous les détails du projet :

  • L’objectif final
  • Comment va se dérouler le braquage
  • le rôle de chacun
  • les risques
  • les règles à respecter
  • les méthodes de travail

En gestion de projet, une bonne préparation est la clé du succès. Chaque membre de l’équipe doit connaître les objectifs à atteindre et doit être formé aux différents outils et méthodologies nécessaires à l’accomplissement du projet.  

"Que l’ère du « matriarcat » commence !"

Nairobi

Planification minutieuse

La planification est essentielle pour réussir tout type de projet. Elle permet de prendre en compte tous les aspects du projet et de se rendre compte de la complexité de celle-ci.

Le Professeur l’a bien compris et il n’a rien laissé au hasard. Il n’y avait pas de place pour les erreurs et les mauvaises surprises.

La planification du Professeur, comme dans un projet, se déroule en plusieurs étapes :

  • Identifier l’objectif
  • Définir les tâches à exécuter
  • Estimer la durée de chaque tâche
  • Agencer les tâches
  • Assigner les tâches aux différents membres de l’équipe

Repérer les contraintes

Dans une gestion de projet, les contraintes sont généralement un budget limité, des délais serrés ou une équipe peu motivée.

Dans le cas de la Casa de Papel, ces contraintes sont l’interdiction de verser une goutte de sang et de rester enfermés dans la banque avec les otages pendant une longue durée.

J'ajouterai également une autre contrainte : le client final. Connaître avec qui et pour qui vous allez travailler. Ne le faites pas et vous allez vous retrouver avec un interlocuteur comme Arthuro Romàn.

Il est important de clairement identifier ces contraintes dès le début. Elles doivent être prises en compte pour s’assurer de la bonne réussite du projet.

Gestion des risques

En gestion de projet, le risque zéro n’existe pas.

Dans La Casa de Papel, on s’est tous demandé comment allait faire l’équipe pour gérer le comportement des otages, l’intervention de la police et les états d’âmes des huit braqueurs, etc.

A chaque fois les risques sont nombreux et variés.

Mais à chaque fois le Professeur avait pensé à tout pour limiter les risques et il avait déjà anticipé les solutions pour chaque risque. L’équipe sait, dans ce cas, comment réagir face à un risque. Le pire est évité et le projet peut continuer son déroulement comme prévu. 

- Je suis une terre malade. Pire, je suis un putain de bidon d’essence avec une allumette.
- Super j’aime les feux de joie.

Tokyo et Rio

Plan de communication

Un autre élément indispensable dans la gestion de projet est, AMHB, la communication.

Dans la Casa de Papel, le Professeur est tout le temps en communication avec son équipe. Il leur donne des consignes à distance et il les informe de ce qu’il se passe à l’extérieur de la Fabrique de la monnaie.

En gestion de projet, la communication entre le chef de projet et son équipe (et les autres parties du projet d’ailleurs) est impérative. Dans un projet et aussi bien dans la Casa de papel, la communication permet de :

  • S’assurer que tout se passe comme prévu
  • Maintenir la motivation de l’équipe
  • Maintenir une bonne cohésion au sein de l’équipe
  • Collaborer efficacement

 

La nostalgie est une séductrice… ça nous coûte de nous débarrasser de ses vestiges parce que nous pensons que ce sont des souvenirs qui nous rappellent certains moments de bonheur mais… c’est faux !

Le Professeur

 

La Casa de Papel est un bon divertissement. Même si mon attention était attirée vers le jeu de jambes d'acteur de Ursùla Corbero, je n'ai pas pu m'empêcher de trouver ces analogies avec la gestion de projet.

Si vous voyez d'autres similitudes je serais curieux de les connaitre. N'hésitez pas à me les citer en commentaire.

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager. Il pourrait aider ceux.celles qui, comme vous, ont appris quelque chose tout en se divertissant :-)

 

Bella Ciao! 

 

Tags: projet web méthode

Tony Silotia

Je suis développeur web à l'île de la Réunion. Pendant mes heures perdues je fais de la veille technologique, du trail et rédige sur le blog Loosing spirit.

Commentaires

commentaires générés par Disqus

Article Précédent

Webdev

3 bonnes raisons de faire appel à un Développeur Web Freelance ?

Vous êtes à la recherche d’un professionnel pour avancer au coeur de votre projet web ? Je vous donne 3 bonnes raisons de faire appel à un Développeur Freelance !
Lire

Article Suivant

Carrière

Les trois livres qui ont change ma vie

Je vous présente 3 livres qui ont eu un impact sur ma vie de Freelance.
Lire

Recevez mes trucs & Astuces chaque semaine!

Abonnez vous à la newsletter et recevez les derniers articles directement dans votre boite aux lettres! Je déteste les spams aussi, donc pas d'inquiétude là dessus.
En Bonus : Vous recevrez également mon guide gratuit sur comment vous organisez efficacement au travail!